fbpx

ERREURS SALVATRICES

Denis Lavant, Cécile Mont-Reynaud, Grégory Joubert & Wilfried Wendling

Textes non dramatiques d’Heiner Müller
Spectacle submersif : théâtre, musique, cirque et arts numériques

TOURNÉE 2021

1 à 3 sets sont proposés par soirée. Chaque set est unique, donnant lieu à des variations improvisées.

26/11 | L’Archipel Scène nationale, Perpignan
+ d’infos

► ANNULÉ : 30/11 & 01/12 | MAC, Créteil

06 07 > 18/12 | Théâtre de la Cité internationale, Paris
Le spectacle reprendra le 07 et non le 06/12 comme initialement prévu. Pour toute demande de report, contacter la billetterie du Théâtre de la Cité internationale.
+ d’infos

« La faille dans le déroulement, l’autre dans le retour du même, le bégaiement dans le texte sans parole, le trou dans l’éternité, L’ERREUR peut être salvatrice. »

Irrigué par les écrits du dramaturge Heiner Müller, Erreurs salvatrices transmute cette matière textuelle pour l’éclater en îlots hybrides qui composent une expérience immersive, polyphonique, à la croisée des arts du cirque, de la vidéo, du théâtre, de la musique électronique et de l’expérience plastique. Le spectateur est invité à découvrir un espace cinétique, animé de machines et de rencontres impromptues, et à expérimenter l’état de rêve. Les fragments de lumière et de vidéos troublent la perception de l’espace et les corps des artistes sont tour à tour démultipliés ou dérobés au regard. Fasciné par l’émergence chaotique et la sérendipité, le compositeur Wilfried Wendling invite à se pencher sur la puissance créatrice des formes ouvertes qui font la quintessence du spectacle vivant et chaque soirée totalement unique.

Dans ce dispositif plastique, les arts de plateau se mêlent à la vidéo pour en faire un spectacle résolument transdisciplinaire. La multiplicité des plans et des temporalités rend compte de l’esthétique et de la dramaturgie propres aux textes d’Heiner Müller : volonté de fragmentation et de convergence tout à la fois, mise en scène des déchirures de l’Histoire, et volonté d’en recoller les morceaux.

Le spectacle s’appuie sur les textes postdramatiques de l’auteur : Paysage sous surveillance, Avis de décès, Paysage avec Argonautes, mais aussi des récits de rêve et des textes poétiques qui fleurtent avec l’autobiographie. Comme le reste du projet, le choix des textes n’est jamais le même : chaque représentation peut explorer un ou plusieurs textes différents.

À la confrontation entre archaïsme et actualité du temps présent, intrinsèque aux textes, répond la mise en œuvre sur scène de moyens allant des plus « artisanaux » (échafaudages métalliques et constructions filaires de la danseuse aérienne, comme une référence fantomatique au cirque ; machines et objets percussifs et giratoires), aux plus technologiques : musique purement électronique ou utilisant des instruments hybridés avec l’électronique, musique commandant, voire interagissant avec la vidéo et la lumière, et inversement.


Un dispositif plastique et immersif

Durée
Un ou plusieurs sets de 1h

Dispositif immersif déambulatoire
Le public déambule librement autour d’une installation comprenant :
– la fileuse : tube central composé de rideau de fils
– des machines brutes pour la lumière et le son
– une ‘forêt’ de haut-parleurs
– de multiples écrans

Forme ouverte sur mesure
– Adaptation au lieu
– Musiciens invités
– Choix de textes variable


> Télécharger le dossier de présentation (pdf)

Les textes d'Heiner Müller

Paysage avec Argonautes (1982)
« Voulez-vous que je parle de moi ? Moi qui…
De qui est-il question ? Quand il est question de moi. Qui est ce moi ?
Sous l’averse de fiente… »

Avis de décès (1975-76)
Ce long poème en prose, mettant en scène la découverte du cadavre de sa femme après son suicide, jette un trouble autobiographique. On y retrouve les procédés chers à Müller : dédoublement, divagation par association d’idées et crudité des images et des pensées, pour un théâtre de marionnette macabre.

Textes de rêve
À travers un récit de rêve méconnu, datant de la fin de sa vie (octobre 1995), c’est dans l’univers mental de l’auteur que l’on plonge. Faisant surgir la figure de sa fille, enfant, le labyrinthe du rêve nous met au contact des soubresauts de la perception et du mécanisme de l’errance.

Héraklès II ou l’Hydre (1972)
Insert de la pièce Ciment, déconstruction/reconstruction du combat d’Hercule contre le monstre – un autre lui-même ? –, le texte regarde du côté du rapport de Müller à la tradition, antique ou mythologique. Le combat devient métamorphose, la traversée d’une forêt hostile exploration de soi.

Un réservoir de textes courts sera également exploré de manière aléatoire à chaque performance : poèmes de jeunesse, excursus mémoriels ou extraits d’entretiens, textes-manifestes livrant sa pensée du théâtre… Ces différentes matières, bribes parfois saisies en une phrase, ont en partage de grands thèmes chers à Müller : la rémanence des morts, le paysage heurté des visions contradictoires, le lien constant avec le réel et l’actualité, une politique du spectateur…

Distribution & Mentions légales

textes Heiner Müller

Au plateau
Wilfried Wendling, conception et musique électronique live
Denis Lavant, comédien
Cécile Mont-Reynaud
, danseuse aérienne
Grégory Joubert, musicien et mécaniques plastiques
Thomas Mirgaine, interprète des machines sonores
Sophie Agnel, enregistrement piano

Participation à la création et à la conception de l’installation
Cécile Beau, plasticienne
Gilles Fer, scénographie ‘fileuse’
Cyrille Henry, conception et réalisation des machines
Annie Leuridan, conception lumière
Marion Platevoet, dramaturge
Alvaro Valdes Soto, regard chorégraphique

Équipe technique (selon les dates)
François Boulet, lumières
Mélanie Clénet, costumière
Vladimir Demoule, vidéo et régisseur audiovisuel
Camille Lézer, régie générale
Thomas Mirgaine, ingénieur du son
Louis de Pasquale, régisseur lumière
Marine Pontier-Guillôme, production
Julien Reis, vidéo et régisseur audiovisuel

Production : La Muse en Circuit – Centre National de Création Musicale
Coproduction : Maison des arts et de la culture de Créteil / Compagnie PROMETEO / Compagnie Lunatic

Avec le soutien à la résidence du Nouveau Théâtre de Montreuil et du POC d’Alfortville.

Avec le soutien du Centre National de la Musique (CNM), l’Aide à la création de la Région Île-de-France et la participation du CNC / DICRéAM

Agenda

2021

06 > 18/12 | Théâtre de la Cité Internationale, Paris [ + ]

30/11 & 01/12 | MAC de Créteil [ + ]

26/11 | Théâtre de l’Archipel, Perpignan [ + ]

25/10 > 30/10 | Résidence | MAC, Créteil

29/07 > 14/08 | Résidence | Nouveau Théâtre de Montreuil

25/05 > 04/06 | Résidence | POC, Alfortville