fbpx

‘JE SUIS HONORÉE D’ÊTRE NÉE DANS TA TÊTE’

Un projet de Séverine Ballon sur un texte de Babouillec (inédit)

Hörspiel, jeux d’écoute, avec violoncelle, clarinette basse, percussions et objets trouvés

Dans ce concert littéraire en deux parties, les auditeurs cheminent entre deux expériences d’écoute.
La première, une écoute sous casque et en extérieur de la salle, tandis que les interprètes jouent, invisibles aux yeux du public. Dans cet instant, chacun est laissé à sa propre rêverie, invité à déambuler ou à s’asseoir, dans un fauteuil ou sur des coussins, autour de la salle ou en extérieur, dans un jardin sur une chaise longue – c’est selon l’endroit de la représentation. Moment d’intimité, en prise directe avec le son et la voix portés à l’oreille.
Dans un deuxième temps, les auditeurs se déplacent vers la salle de concert : casque mis de côté, ils découvrent la scène et leurs interprètes, leurs gestes. Ils sortent de leur intimité et font ainsi l’expérience du différentiel d’écoute, pour retrouver celle du concert et de l’écoute collective.

Le concert se déploie sur un texte de Babouillec, autrice et poétesse, mais aussi ‘autiste sans paroles’ qui ne sait ni parler ni écrire. À l’âge de 20 ans, elle apprend à communiquer à l’aide d’un casier de lettres en carton qu’elle dispose une à une sur une feuille de papier. Pierre Meunier mettait déjà en scène son texte Algorithme éponyme dans une pièce jouée au Théâtre des Abbesses sous le titre de Forbidden di sporgersi (2017). Ici, partant d’un autre texte inédit, la comédienne Édith Proust donnera voix à la puissance et aux fulgurances poétiques de cette autrice singulière.

Séverine Ballon, lauréate du Concours Luc Ferrari 2019, a imaginé ce Hörspiel construit sur la base de sons d’archives de Luc Ferrari, mémorisés lors de ses voyages à Tokyo, en Algérie, dans la nature ou dans des paysages industriels. L’écriture instrumentale se développe à partir de ces enregistrements choisis. La musique pourra en émerger ou y conduire, formant un aller-retour, un dialogue entre les musiciens et le compositeur.

“L’attention aux détails, comme regardés à la loupe et révélés par l’amplification et le micro, ouvre des chemins vers d’autres mondes sonores. Le bruit de la colophane qui adhère sur la corde puis lâche, les craquements accidentels qui apparaissent avant que le son ne soit bien formé, sont autant d’éléments qui peuvent devenir des voix musicales et former des contrepoints.” (Séverine Ballon)


Distribution

Séverine Ballon, violoncelle / Joris Rühl, clarinette basse / Lê Quan Ninh, percussions
Édith Proust, comédienne / Babouillec, autrice

Direction artistique
Séverine Ballon

Production
La Muse en Circuit


Extrait

Je suis Babouillec très déclarée sans parole.

Seule enfermée dans l’alcôve systémique, nourricière souterraine de la lassitude du silence,
j’ai cassé les limites muettes et mon cerveau a décodé votre parole symbolique, l’écriture.

Je tue mes démons silencieux dans les tentatives singulières des sorties éphémères de ma boîte crânienne.
Savoir marcher sur le fil tendu entre la frontière des densités humaines sauve de l’isolement.

Rien dans l’immatérielle déconstruction sensorielle ne justifie la lecture des codes. Je suis enregistrée dans un endroit bizarre de la vie et la pensée nourricière poétique dans cet espace galope comme un cheval fou.”

(Babouillec, extrait d’Algorithme éponyme)


> Télécharger le dossier de présentation (pdf)