fbpx

‘DE HAUT EN BAS, DE BAS EN HAUT
ET LATÉRALEMENT’ de NINA GARCIA

(titre provisoire)

Concert-performance en construction. Avec sons, gestes et sculpture.

Avec Anna Gaïotti, Romain Simon et Jennifer Caubet

Nina Garcia choisit le corps et l’implication physique comme nouveau terrain d’expérimentation collective et invite la sculptrice Jennifer Caubet à réaliser des sculptures entravant les capacités physiques de trois musicien·ne·s. Quelles possibilités naissent alors ?

En écho aux contraintes et pouvoirs exercés sur les corps, par tou·te·s sur tou·te·s mais à des échelles bien différentes, cette exploration permettra de tracer des lignes de fuite, de résistance ou de contorsion pour que les corps et les sons ne cessent de vibrer, toujours.

L’épuisement du corps
Le point de départ est une série de recherches menées à quatre autour de l’implication physique des musicien·ne·s et de son impact sur la création sonore et musicale. Les gestes sont soit empêchés, soit poussés à l’extrême. Improvisation, répétition, obstination, les jeux de Anna Gaïotti (claquettes, danse), Romain Simon (batterie) et Nina Garcia (guitare électrique) ont déjà en eux cet engagement, cet entêtement à faire sonner, jusque dans l’épuisement, à la lisière de l’inaudible. Faisant la part belle à la percussion faite main, pied, doigt, c’est une (dés)articulation chorégraphique menée par les sons qui se joue.

Sculpture contrainte
La sculpture de Jennifer Caubet, brute et fragile, oppose sa force aux corps traversés par le son. Elle dessine un espace de jeu, autant qu’elle le strie et le diffracte. Elle est source d’individualisation, de séparation mais aussi de liens ; et apparaît au plateau comme une quatrième invitée, fixe ou mobile, prise dans la dynamique des relations révisées à chaque instant.

Musique, surtout
Le son et la musique restent les premiers objets de la réunion de ces quatre artistes. À la croisée des musiques expérimentales, improvisées et de la noise « De haut en bas, de bas en haut et latéralement » est avant tout un concert, construit à trois dans l’instant pour les spectateur·ices. Si chaque soir tout restera à dé·re·construire, l’orientation sera résolument de haute intensité, bruitiste et percussive, avec son lot de tensions et de silences étouffants.

Distribution & Mentions légales

Nina Garcia, guitare et direction artistique
Anna Gaïotti, claquettes, danse
Romain Simon, batterie
Jennifer Caubet, sculptures

Production artistique et diffusion : Nina Garcia
Production déléguée : La Muse en Circuit – CNCM
Coproduction : Why Note, Le Générateur, GMEM, La Soufflerie, Némo

Agenda

2022-23

[En résidence]
12/03/2022 : La Muse en Circuit, Alfortville
du 05 au 09/12/2022 : La Muse en Circuit, Alfortville
du 20 au 24/02/2023 : Why Note, Dijon
du 02 au 04/05/2023 : Le Générateur, Gentilly
du 05 au 09/06/2023 : GMEM, Marseille
du 12 au 17/06/2023 : La Soufflerie, Rezé
du 11 au 15/09/ 2023 : Le Générateur, Gentilly