fbpx

COCO

De Julien Desprez

Une performance qui crée un monde cru où tout a droit de cité. Issu d’un dialogue entre pratiques populaires brésiliennes et pratiques expérimentales et performatives, Coco réunit danses samba traditionnelles et noise music.

Transversal, Coco se joue des classifications esthétiques. À la croisée des arts graphiques, chorégraphiques et sonores, Coco questionne les limites entre pratiques sonores et chorégraphiques tout en se jouant des identités. Issu d’un questionnement sur le rapport son/geste à travers la danse brésilienne Samba de Coco, le projet déplace le regard et transforme le musicien en danseur et le danseur en musicien.

À travers un dispositif sonore composé d’instruments répartis sur l’ensemble de la scène et jouables par tous les performeurs, la forme musicale est rendue inséparable de la chorégraphie et de l’espace.

La partition lumière est intense et irise le plateau en créant des déséquilibres parmi les performeurs. Elle vise à changer le regard sur les interprètes tout au long de la pièce.

Distribution :

  • Julien Desprez : Guitare, Performance, Direction
  • Grégory Edelein : Regard extérieur
  • Grégory Joubert : Dispositif sonore
  • Lucas Lagomarsino : Performance
  • Julien Loutelier : Percussions, Performance
  • Guillaume Marmin : Conception du dispositif lumière
  • Bastien Mignot : Regard extérieur
  • Maël Pinard : Conception du dispositif lumière
  • Pauline Simon : Performance
  • Ana Rita Téodoro : Performance
  • Clément Vercelletto : Synthétiseur Modulaire, Performance

Production : La Muse en Circuit, Centre national de création musicale – Alfortville

Diffusion : Murailles Music

Coproduction : Collectif COAX, Festival Musica – Strasbourg, Centre National de la Danse de Pantin.

Avec le soutien du Théâtre de Vanves, Scène conventionnée danse et d’ARCADI Ile-de-France et l’aide du CNC-DICREAM, du Fond pour la Création Musicale (FCM) et de la SPEDIDAM.

Julien Desprez, compositeur et directeur artistique

Né à Paris, il commence la guitare à 16 ans. Très investi dans la scène jazz parisienne, il cofonde le collectif COAX en 2008. Il crée en 2014 son premier solo Acapulco qui affirme son identité́ sur la scène internationale. Depuis, il considère la guitare électrique comme un dispositif sonore et spatial et non plus tel un instrument. Sa recherche artistique s’articule autour de plusieurs questions: que faire des corps et des mouvements générés à travers la musique ? Comment sortir de la musique par la musique ? Autant de sujets qu’il développe à travers ses performances Acapulco Redux et Cut up is a dance(r).

AGENDA

  • 3 octobre 2019 – Festival Musica Strasbourg
  • 3 décembre 2019 – Nouveau Théâtre de Montreuil
  • 19 décembre 2019 – MAC de Créteil
  • 5-8 mars 2020 – CND Pantin (dates à préciser)