Don’t look now

Alexander Schubert

Alexander Schubert
DON’T LOOK NOW
Soirée pour 7 musiciens, vidéo, électronique et lapin géant

© Gerhard Kühne

© Gerhard Kühne

La Muse en Circuit a souhaité produire une soirée monographique regroupant plusieurs pièces emblématiques de la production récente d’Alexander Schubert : « Star me kitten », « Your Fox is a dirty gold » et « F1 ». Il y a dans ces trois pièces une préoccupation commune pour la captation du geste mais aussi pour la mise en abyme du compositeur et la mise en scène d’espaces musicaux tout à fait originaux et surprenants.
Alexander Schubert est en effet le plus souvent présent dans les vidéos qui structurent ses pièces. A la fois acteur et manipulateur de la dramaturgie, il est un personnage décalé qui parfois joue son propre rôle mais n’hésite pas non plus à se déguiser pour interpréter des personnages ridicules ou caricaturaux comme le tennisman de « Star me kitten » ou le lapin géant de « F1 ». Il questionne avec un certain amusement distancié la posture du compositeur, caricaturant la vision postromantique toujours à l’œuvre dans les musiques classiques et contemporaines mais il interroge également, avec légèreté et humour, la fonction de la création jusque dans l’incarnation de la Mort.

Alexander Schubert est un compositeur indéfinissable aux frontières des musiques contemporaines, du métal ou du jazz. Ses pièces sont jouées partout en Europe dans la plupart des festivals et par les plus grands ensembles. Alexander Schubert réalise lui même l’environnement technologique de ses œuvres dans un rapport très singulier au geste du musicien : celui ci n’est plus simplement lié à l’instrument mais devient une chorégraphie qui déclenche et modifie la musique électronique.
Les vidéos et la lumière sont également conçues et réalisées par le compositeur qui devient, en s’inscrivant lui même dans les films, une sorte de démiurge burlesque d’objets scéniques non identifiés.

Programme (en cours) :

    Spectacle conçu par Alexandre Schubert autour de quatres de ses œuvres, mélange explosif de musique, vidéo, théâtre et lapin géant !

  • Star me kitten (14 mn)
  • Your Fox’s A Dirty Gold (15 mn)
  • F1 (20 mn)
  • Sensate focus (14 mn)

 

 

{…} Mais le morceau de bravoure est bien f1, mise en scène humoristique et critique d’un univers anthropomorphe où la mort rôde en coulisses. Une sorte de lapin géant rappelant ceux de David Lynch dialogue au téléphone avec un spectre, aller et retours entre l’écran et la scène, entre le meneur de jeu et le public, tandis que les musiciens portent des masques d’animaux et, accessoirement, un clic à l’oreille tant le synchronisme est capital à la mise en place des effets dramatiques. Mise en abîme d’une recherche d’un cinéma expérimental en direct, f1 est éblouissant dans tous les sens du terme et les timbres inouïs de l’orchestre participent de ce nouveau théâtre musical où l’écran prend toute sa dimension, justifié par une bascule que seul le hors-champ offre à l’imagination.
Jean-Jacques Birgé – Médiapart

______________________________________________________________

La formation créée pour cette création regroupe des musiciens, partenaires réguliers de la Muse en Circuit, mais également des interprètes proches d’Alexander Schubert qui ont été réunis pour ce projet exceptionnel, qui souhaite aller au delà du simple concert monographique et créer une proposition scénique cohérente entre le concert et le spectacle multimédia.

Distribution :

Batterie : Yann Joussein
Batterie : Julien Loutelier
Clarinette & « bunny » : Carola Schaal
Voix et performance : Fabienne Séveillac
Alto : Cyprien Busolini
Guitare : Julien Desprez
Contrebasse : Félicie Bazelaire

Alexander_Schubert_F1

 

Représentations :

  • le 12 mai 2017 à la Maison des arts et de la culture de Créteil
  • le 17 mai 2017 à Reims, dans le cadre de l’avant-garde du festival La Magnifique Society

Video