Trames ≠ compositions électro/acoustiques

Luis Naón, Samuel Sighicelli, Sébastien Béranger, David Jisse

Premier CD du label Alamuse paru en 2010, Trames ≠ rassemble des œuvres électroacoustiques de compositeurs emblématiques de La Muse en Circuit et dresse un portrait sonore de l'esthétique défendue à La Muse à ce moment-là.

Trames

© Romain Bonissol

Pour ce premier disque du label discographique Alamuse, nous avons souhaité faire découvrir les œuvres de cinq compositeurs liés à La Muse en Circuit par des chronologies et des histoires différentes, mais qui tous partagent cette jubilation du sonore dans un geste musical à la fois savant et ludique.
Des générations différentes donc et des approches diverses, mais des compositions où la « narration », mot souvent ambigu lorsqu’il s’agit d’écriture musicale, est ici prise dans son sens littéral et métaphorique, ce qui donne à toutes ces musiques une incarnation sensuelle qui est la marque de fabrique de La Muse.

Luis NAÓN
Perspectives 15’50 | 2004 | Commande commissioned by INA-GRM |
– Souvenirs du bagne 4 ‘54
– Scherzo du coiffeur 1 ’13
– Jeux rythmiques 5’14
– Finale de temps croisés 4’27

Quatre perspectives comme autant de mouvements sonores, de vitesses et de rythmes. Ces perspectives renvoient à l’architecture, à la profondeur du discours qui oscille entre détails et plans d’ensemble, aux lignes de fuite et à la fugue de l’imaginaire musical. Entre construction (Jeux rythmiques, Finale de temps croisés) et allégorie volatile (Souvenir du bagne, Scherzo du coiffeur), les quatre mouvements de cette œuvre jouent de l’auditeur : entre globalité et détail infime. Le « temps immobile » n’existe pas. Rien ne se répète, jamais.

Samuel SIGHICELLI
– 3e jour 10’19 | 2009 |

« Pendant plus d’une année j’ai été plongé dans la réalisation du spectacle L’Île solaire adapté de Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier. Souvent pendant cette période, pour tenter de me rapprocher de ce qu’un homme pouvait ressentir dans la situation de Robinson Crusoé, je me suis étendu sur mon canapé, j’ai fermé mes yeux et me suis figuré seul sur cette île déserte et inconnue, abandonné aux éléments, terrassé par la peur, en proie aux hallucinations. Il en a résulté un ensemble de sensations et de sentiments qui, bien que fictifs, ont nourri mon travail. Cette pièce rassemble et recycle des matériaux sonores de l’île solaire, tout en puisant dans les vestiges
de ce « background » de pure chimère. » S. Sighicelli

Sébastien BÉRANGER
– Schizo à 120 8’36| 2002 |

« schizo pour la forme, 120 pour le tempo » ! S. Béranger

David JISSE
Drôle de Trame* 14’51 | 2009 | Commande commissioned by INA-GRM |
– Quoi ? 4’17
– Mais ! 5’20
– D’accord… 5’14

« Il faut donc que la trame passe à travers les fils de chaîne pour que ce réseau tendu prenne formes et couleurs. Mais la trame en soi n’est rien. Juste une simple succession de fils qui vont lentement inventer une forme.
A l’image du tisserand, j’ai donc commencé par construire une chaîne, une structure sonore analogique et simple, faite de quelques granulations charnues extraites des bons vieux synthétiseurs EMS et qui tournent autour de la note « si », puisque c’est celle qui, par son nom, incarne le mieux les « peut-être ».
Avec des éclatements furieux, des voix entremêlées, des rythmiques ordinaires, des envols et des plaintes, j’ai fabriqué cette texture avec des sons trouvés dans l’incertitude du monde, remplis de sa violence mais aussi de sa beauté.
Juste ajouter que les quelques souffles et monosyllabes sont comme des contrepoints sensuels et minimalistes à ces images sonores parfois sauvages, accordés à la toupie finale (merci N.) qui elle nous parle de l’écroulement imprévisible de la fragile architecture du monde .
Enfin, comme ce qui se trame est toujours un peu secret, je ne vous en dirai pas plus ». D. Jisse
Assistant Florent Colautti
Mastering Julien Guinard

Sébastien ROUX
– Katsina 9’43 | 2009 |

Katsina a été composée en 2009 dans les studios de la Muse en Circuit à partir de séquences sonores composées pour la pièce PAN! du chorégraphe Lionel Hoche, créée en novembre 2008 à la Maison de la musique et de la danse de Nanterre.
On peut y entendre Adam Vidovic jouant de l’orgue Cavaillé-Coll et Lionel Hoche improvisant avec ses appareils ménagers, ustensiles de nettoyage et autres meubles et tiroirs de bureau.
Katsina a été créée en version spatialisée le 24 avril 2009 au Festival Störung à Barcelone.

Production La Muse en Circuit, Centre national de création musicale, distribution Distrart Musique

Audio