Veronica Vallecillo

Issue d'une famille originaire de Granada et Melilla (Espagne) installée à Toulouse, Veronica Vallecillo se passionne très tôt pour la danse. Elle se forme à la danse classique, puis au flamenco auprès de grands maîtres de cet art en Espagne, à l’adolescence, elle s’initie à la danse contemporaine.

En 1996, Elle fonde à Toulouse, la peña flamenca La Buleria qui propose des cours, des stages et des spectacles. Riche de ces enseignements, cette insolite andalouse de Toulouse crée des spectacles qui « théâtralisent » le flamenco en l’amènant sur “d’autres territoires”.

Chorégraphe et danseuse « poly-vivante »
En 2001, Veronica s’installe à Paris, crée sa compagnie et ses premières pièces chorégraphiques : ANA 12 stimul’actions, WA! 3 stimul’actions, Lobotomix mode d’emploi, Porque me zampé a mi marido (Pourquoi j’ai mange mon mari) Hippopoflamencus un Roméo et Juliette urbain qui finit bien. Elle crée de nombreuses performances in situ (évènementiels et commandes). Veronica collabore régulièrement avec le théâtre, la musique, le cinéma, l’opéra en tant que danseuse, chorégraphe, metteur en scène, scénographe, coach ou percussionniste. Sa sensibilité créatrice et son ouverture l’amènent à intégrer la Cie Montalvo-Hervieu de 2004 à 2009.
Veronica compose ses bandes sonores, élabore la scénographie et met en scène ses pièces. En 2006, Véronica rencontre Uriel Barthélémi (compositeur électro et batteur) et Elise Boual (vidéaste et graphiste) qui collaborent sur ses dernières créations: Alba’atroz I du goudron sur nos ailes de géant, Alba’atroz II le temps de la chute, Redressage, Redresser, Redresse-toi ! solo guerrier, HABLAME! Parle moi!

De la tradition à l’avant-garde
Pionnière depuis ses premiers pas de créatrice, Veronica Vallecillo fait partie de ce que l’on appelle aujourd’hui “la nouvelle génération avant-gardiste de créateurs flamencos”.
Entre tradition et modernité, elle développe un style affranchi, singulier et inventif, empreint d’un lyrisme sauvage et contemporain, en bordure de plusieurs genres.
La chorégraphe place l’humain et sa réalisation au centre de ses pièces en explorant et questionnant sa dimension sociale, psychologique, philosophique ou spirituelle. Flamenca atypique, «trashic» et toujours émouvante, Veronica Vallecillo met son corps à “l’ouvrage” et crée un théâtre chorégraphique rageur et résolument indiscipliné qui interroge sans compromis son époque.
Le travail de Veronica Vallecillo s’adresse aux guetteurs, aux curieux, a ceux qui s’intéressent au présent du futur.

Le désir de transmettre et de partager
Veronica Vallecillo invente des projets originaux de sensibilisation, interactifs et performatifs autour de la création contemporaine tels que:
La construction d’une image vivante happening pédagogique, spectacle didactique et participatif…
Être le héros de sa vie (ateliers de performance) en direction des amateurs, et aussi Le bal sévillan de Véronica Vallecillo où le savant et le populaire se côtoie et qui placent la pratique au cœur de l’évènement (présenté au théâtre national de Chaillot en Mai 2011 et Juin 2013).
En 2012, Le Vrai faux film muet qui vous parle! les yeux pour pleurer, a été accueilli en residence et présenté en Février 2013 au Centre National de la Danse (Pantin) et soutenu par la fondation Beaumarchais. La même année Veronica présente BACH FLAMENCO, où elle propose une interprétation étonnante des suites pour violoncelles de J.S. Bach. En Mars 2014, création d’un nouveau duo pour le projet HABLAME ! avec la chanteuse hongroise Farkas Tünde. Cette année de nombreuses collaborations ont vus le jour ou sont en cours…