Hélène Breschand

Toutes les harpistes sont sauvages et fières, car  aucun son ne se laisse apprivoiser.

© Laëtitia Toulout

Abandonnée puis ayant grandie sur la scène, Hélène Breschand  ne s’est assagie qu’en apparence. Ne venez voir aucun spectacle où elle ne figure sans lumière, car c’est dans l’obscurité que les cordes vibrantes ne lui suffisent plus. Des coups sourds, murmures impatients aux griffures subites, les caresses râpeuses succèdent aux claques sonores, donnent envie d’être une harpe. Qui aime les vives mélodies et les arpèges coulants ?
Hélène Breschand fait partie de ces musiciens capables d’évoluer à la limite de plusieurs domaines qui vont de la musique contemporaine au Jazz. Elle mène une carrière de soliste et de chambriste, tant à travers le répertoire contemporain et les créations, que l’improvisation, le théâtre musical et les arts plastiques.
Parallèlement à son travail de création en musique de chambre et en orchestre , où elle a pu rencontrer et travailler avec Luciano Berio, Bernard Cavanna, Pascal Dusapin, Luc Ferrari,  Emmanuel Nùnes … collaborer avec les ensembles Le Banquet, Ars Nova, 2e2m, Erwartung, Transeuropéennes …, Hélène Breschand est dédicataire de plusieurs œuvres pour harpe solo, telles que :
Prologue et miniatures de Gilles Carré
Grains d’espace de Damien Charron
Lune Rousse de Marie-Hélène Fournier
Claire et Another landscape de Sylvain Kassap
Instantanés de Hans-Ulrich Lehmann
Le chemin de Philippe Nahon
Concerto pour harpe de Ionel Petroï
El’eneh et Haarpi de François Rossé
Alchemy – Regard en abîme pour Harpe et électronique de Wilfried Wendling

On peut l’entendre régulièrement dans le répertoire contemporain, à travers des compositeurs tels que : Georges Aperghis, Luciano Berio, John Cage, Mauricio Kagel, Toru Takemitsu, Yoshihisa Taïra, Tôn-Thât Tîet et dans un domaine plus jazz, jouant des compositions de  Pablo Cueco, Didier Petit, Patricio Villaroel.
On a pu l’entendre au fil des rencontres écrites ou improvisées, avec des musiciens tels que Sophie Agnel, Serge Bertocchi, Gérard Buquet, Massimo Carrozo, Denis Colin, Michel Doneda, Pascal Gallois, Michel Godard, Sylvain Kassap, Garth Knox, Hélène Labarrière, Joelle Léandre, Thierry Madiot, Jean-Marc Montera, Annick Nozati, Jean-François Pauvros, Didier Petit, Henri Tournier,…
Elle travaille également avec la danse (Mic Guillaumes, Anja Hempel…), le théâtre (Jean-Claude Berutti, Isabelle Censier, Daniel Mesguich…) et les arts plastiques ( Pierick Sorin, Lisbeth Delisles, Christian Marclay ; performances dans les musées tels que ceux de Arles, Nantes, Strasbourg, Troyes…)
Parmi ses groupes, on retrouve le Trio Hélène BRESCHAND avec Sylvain Kassap ( cor de basset ) et Didier Petit ( violoncelle ) ; le duo avec Wilfied Wendling  ( ordinateur et images ) ; et le duo avec Jean-François Pauvros   ( guitare électrique ).