Franck Vigroux

Artiste protéiforme il évolue dans un univers où se croisent musique contemporaine, électronique, noise, théâtre, danse et vidéo.

© Vincent Hindson

Alternativement guitariste, platiniste, électroacousticien, performer électronique, improvisateur et compositeur, il réalise également de nombreuses vidéos dont un film de 30’ « Dust » en 2007, écrit des pièces radiophoniques D-503 (France Culture 2010) et conçoit des spectacles. Il se produit en solo ou dans des groupes, collabore avec les musiciens Elliott Sharp, Mika Vainio, Kasper Toeplitz, Marc Ducret, Joey Baron, Bruno Chevillon, Zeena Parkins, Push the triangle, l’Ensemble Ars Nova, les écrivains : Kenji Siratori, Philippe Malone, les vidéastes plasticiens Philippe Fontes, Antoine Schmitt, Kurt d’Haeseleer, les chorégraphes Rita Cioffi, Myriam Gourfink, le metteur en scène Michel Simonot, ou le comédien Jean-Marc Bourg. Depuis 2000 il se produit régulièrement aux États-Unis en Europe, au Japon, que ce soit dans des festivals ou des clubs.
Ses disques sont édités par son label D’Autres Cordes records ainsi que Signature (Radio France) et Hyppermodern (Japon). En 2008 il crée la Compagnie D’Autres Cordes avec laquelle il produit des spectacles pluridisciplinaires « Septembres » (2009, m.e.s. Michel Simonot), « Nous autres? » (2011), «Aucun lieu» (2013).
Salles et festivals depuis 2009: Opéra Comique, Gaité Lyrique, le 104 (Paris), Teatro Fundamenta nuove (Venise), Issue project room (New York) Macba (Barcelone) Rumor festival (Utrecht), Pori Jazz (Finlande) Cankarev Dom (Slovenie), Archatheatre (Prague).
Depuis 2011 il est artiste associé avec Scènes Croisées (48), et artiste en résidence à Anis Gras (94) à Arcueil.
Il a reçu des commandes de Radio France et de l’Etat. Villa Médicis hors les murs 2009 (New York) Lauréat Radio France Prix Italia 2011.

« Guitariste électrique, platineur artistique et bidouilleur émérite, Franck Vigroux appartient à une race précieuse : celle des rêveurs efficaces. Ainsi a-t-il créé son label, D’autres cordes, pour diffuser en toute liberté une musique aussi magnifiquement inclassable que celle de « Tristes Lilas », Le Nouvel Observateur

« tout au long de sa trilogie Franck VIGROUX propose un travail des plus passionnants » Bruno Letort / France Musique

« la révélation d’un veritable compositeur » Thierry LEPIN Jazzman

« musicians like Vigroux are on their to articulate a new way of creation” Ken Waxman in One Final NOte

« Les musiques de Frank Vigroux, une fois encore, ne manquent ni d’intelligence ni de sensibilité » Eric Serva France Musique

« D’autres cordes s’est ainsi imposé, en une poignée de publications, comme l’un des havres privilégiés d’une musique improvisée qui rejoindrait les musiques nouvelles par sa dimension volontiers onirique et narrative, créant une poésie sonore d’un type bien particulier ». Mouvement

Video

Audio