Bérangère Maximin

Bérangère Maximin est compositeur et performeur de musique électroacoustique, basée à Paris. Elle passe son enfance dans le pays natal de sa mère, l’Ile de la Réunion et s’installe en Métropole à l’âge de quinze ans.

image_maximim_NBTravaillant dans son studio personnel, le Home Sweet Home studio, elle s’attache à préserver l’esprit de la musique vivante et c’est dans cet état que devant le micro, elle improvise ses séquences sur une grande variété de sources, calibre ses sons acoustiques et synthétiques, les sample, les transforme et quelques fois y ajoute sa propre voix. Elle y écrit des œuvres sur support et y prépare ses lives électroniques.

« Son attirance pour la stratification fine de sons à la fois légers et puissants donne à son travail une qualité tout à fait unique. »
– John Zorn

A la sortie de son premier album Tant Que Les Heures Passent sur le label Tzadik (USA, 2008), elle commence à jouer en solo et produit deux séries de pièces pour électronique et voix nommées Stuck In a Nasty Little Film (2009-2010) et Sheer Accident (2011-2012).

En tournée en Europe et aux États-Unis, elle partage l’affiche avec des personnalités fortes (Fennesz, James Blackshaw, Dieter Moebius, Kevin Drumm & Thomas Ankersmit…) et se produit en duo avec des musiciens exigeants comme le guitariste et compositeur Fred Frith (guitare préparée, voix) et Rhys Chatham à la trompette ou encore son confrère de label Chuck Bettis dans le laptop duo Pretty Clicks.

Le second album de BM No One Is An Island marque le début de sa collaboration avec le label belge Sub Rosa et sort en 2012. Projet particulier pour guitare et electronics, il regroupe les participations de ses amis Rhys Chatham, Christian Fennesz, Frédéric D. Oberland et Richard Pinhas.

Infinitesimal sorti en 2013 est ainsi le troisième album qu’elle a composé et produit dans son studio.

Elle est de retour sur la route avec son nouveau concert solo, Lovesick (2014).

Elle a obtenu des commandes et des résidences au Grim-Montévidéo (Marseille, 2009), à l’IMEB (Bourges, 2009), l’Ina-GRM (Paris 2006, 2009, 2011, 2012), EMS (Suède, 2014) et est lauréate du programme ‘Institut Français Hors Les Murs’ (New York City, 2011).

Bérangère Maximin a étudié la composition électroacoustique avec le compositeur Denis Dufour (membre de l’Ina-GRM de 1976 à 2000) au CNR de Perpignan et a ensuite été son assistante, à Paris, de 2002 à 2007 dans les associations Motus/Futura (label et festival de musique acousmatique).

Elle a aussi composé pour le théâtre avec la Cie Escabelle (Lorraine), La Controverse (Paris) et a collaboré avec le sextet franco-japonais Gunkanjima (Lyon). Précédemment, BM travaille avec la chorégraphe américaine Jocelyne Danchick (USA-France) et réalise plusieurs bandes sonores de vidéo-danses et de pièces (Breath Cycle, Breath Cycle II, Transplant).

Audio